LINUX : LES CAHIERS DU DÉBUTANT


précédentsommairesuivant

2. Debian ? Kézako ?

Debian (prononcez Dé-biane) est un système d'exploitation (de l'anglais Operating System ou OS) libre, gratuit, et substitut aux systèmes propriétaires et payants (Windows de Microsoft® ou OSX d'Apple®).

Debian permet de faire fonctionner votre ordinateur, et vous propose un ensemble complet de logiciels libres avec leurs mises à jour, pour tous les usages habituels (navigation sur le Web, envoi de courriers électroniques, lecture de fichiers multimédia, travail de bureau) , et plus encore…

Ces logiciels libres proviennent en grande partie du projet GNU, lancé le 27 septembre 1983 par Richard Stallman (amicalement nommé RMS).

Image non disponible

Image non disponible

logo GNU meditate (cc-by-sa) & logo Tux


Il manquait un noyau au projet GNU pour être complet, ce qu'apportera Linus Torvalds, un étudiant finlandais, avec le noyau Linux, en 1991.

La distribution est donc nommée Debian GNU/Linux. Elle a été lancée en août 1993 par Ian Murdock (R.I.P.), comme une nouvelle distribution qui serait faite de façon ouverte, dans l'esprit de Linux et GNU.

Image non disponible

Debian est soigneusement et consciencieusement mise en place, maintenue et gérée d'où sa réputation de très grande stabilité. Tout a commencé avec un petit groupe soudé de hackers de logiciels libres, qui s'est développé pour devenir une communauté de développeurs et d'utilisateurs vaste et bien organisée.

Debian est produite par un millier de membres éparpillés autour du monde qui travaillent bénévolement. Peu de développeurs se sont rencontrés en personne (IRL) : la communication se fait principalement par courrier électronique (listes de diffusion sur lists.debian.org) et IRC (canal #debian sur irc.debian.org).

Le projet Debian a une structure organisée : pour plus d'informations sur les coulisses de Debian, n'hésitez pas à naviguer librement dans le coin des développeurs.

Pour tout savoir sur le quand du comment, consultez l'histoire détaillée.

2-1. Des logiciels libres ?

Debian est donc un ensemble complet de logiciels libres. Mais c'est quoi un logiciel libre ? Ce concept est né dans le début des années 1980 sous l'impulsion de R.M. Stallman (oui, l'initiateur du projet GNU) qui a créé la Free Software Foundation.

Image non disponible

logo FSF (cc-by-nd)

Un logiciel libre permet à son utilisateur de l'utiliser, l'étudier, le modifier et le redistribuer sans enfreindre la loi (les quatre libertés du logiciel libre). Pour cela, il est nécessaire que l'auteur distribue le code source, et autorise l'utilisateur à exercer ces droits grâce à une licence libre.

2-2. Le contrat social de Debian

Debian décline ce principe dans son Contrat social, et notamment dans les Principes du logiciel libre selon Debian.

Ce contrat indique que le projet Debian ne contiendra que des logiciels libres. Ainsi, lors de l'installation d'une distribution Debian, aucun pilote non libre ne sera installé par défaut. Le contrat reconnaît cependant que les utilisateurs peuvent avoir besoin de composants « non libres » pour faire fonctionner leurs systèmes, comme certains pilotes de matériel, ou certaines applications permettant de décoder de la musique ou des vidéos par exemple.

Le projet fournit les mécanismes et les infrastructures (serveurs) qui permettent d'installer le plus facilement possible ces composants « non libres ».

Les logiciels distribués sont donc séparés en trois sections :

  • main pour les logiciels libres disponibles par défaut ;
  • contrib pour les logiciels dépendants de logiciels ne respectant pas les principes du logiciel libre ;
  • non-free pour les logiciels ne respectant pas les principes du logiciel libre.

Un des intérêts majeurs des logiciels libres est de permettre à des gens compétents d'auditer le programme pour s'assurer notamment qu'il ne fait absolument que ce qu'il annonce. Il est ainsi possible de vérifier qu'il n'envoie pas vos données personnelles à votre insu. C'est donc une barrière supplémentaire pour protéger votre vie privée.

2-3. Le système d'exploitation universel

Debian se veut « Le Système d'exploitation universel ». Il est donc disponible pour un maximum de type d'ordinateur (on parle d'architecturesChoisir l'architecture chap.5.4). On y trouve environ 35 000 paquets (les logiciels sont stockés dans des paquets) couvrant tous les besoins, du serveur web aux ordinateurs de recherches, de l'imagerie médicale aux ordinateurs personnels, qui vont nous intéresser plus particulièrement ici.

Cette grande diversité de logiciels offre des choix qui n'existent pas dans les OS non libres (les environnements de bureaux par exemple) et permet de choisir le programme le plus adapté à ses souhaits, mais aussi à la puissance de sa machine. Il est ainsi possible de faire fonctionner des ordinateurs anciens et/ou peu puissants sans nécessiter de renouveler son équipement informatique (sauvons la planète Image non disponible).

Debian est développée avec soin. Toute nouvelle version stable est longuement testée par des utilisateurs avant sa sortie. Cette dernière est publiée lorsqu'elle est prête. De ce fait, elle demande peu de maintenance une fois installée et les problèmes y sont peu fréquents. Cela implique cependant que les logiciels aient des versions relativement anciennes par rapport à d'autres distributions qui publient de nouvelles versions à date fixe ou intègrent en continu de nouveaux programmes (on parle alors de rolling release).

2-4. Debian et les virus

Comme de nombreuses autres distributions libres, Debian est peu sensible aux logiciels malveillants (« malwares » tels les virus, chevaux de Troie, logiciels espions…) pour plusieurs raisons.

Tout d'abord, cette grande diversité de logiciels est disponible dans des dépôts, sur des serveurs contrôlés par le projet. Il n'est ainsi pas nécessaire de chercher des programmes à installer sur divers sites plus ou moins douteux qui distribuent virus et programmes indésirables en plus du logiciel que vous recherchez.

De plus, comme pour les organismes vivants, la diversité des distributions rend plus compliquée l'écriture d'un virus qui fonctionnerait partout.

Enfin, les droits administrateur et utilisateur sont clairement séparés, ce qui aide à limiter les dégâts : en cas d'infection virale, seuls les documents de l'utilisateur sont affectés. Cette séparation des droits limite aussi les risques d'erreurs commises entre la chaise et le clavier.

Plus de détails sur les droits dans le chapitre 4.7Les droits et permissions.

La sauvegardeSauvegardez vos données régulière de vos données reste le meilleur garant pour vous protéger contre d'éventuels virus ou soucis techniques, mais aussi contre vos propres erreurs (chap.9Administrez votre système).

2-5. Trouver de l'aide

Besoin d'aide ? Le premier réflexe est de consulter la documentation si vous le pouvez. Ensuite viennent les forums d'utilisateurs puis, si vous avez la chance d'être à proximité, les groupes d'utilisateurs GNU/Linux (GUL). Il existe aussi plusieurs événements consacrés au libre dans différentes associations : vous pourrez obtenir les rendez-vous près de chez vous en consultant l'agenda du libre du site linux-fr.

La documentation intégrée au système : les applications installées disposent pour la plupart d'un manuel disponible depuis la ligne de commandeLe terminal avec un man nom_de_l_application et/ou depuis un menu graphique avec le bouton « Aide » des applications.

La documentation en ligne : lorsque vous utilisez une distribution GNU/Linux comme Debian, vous disposez d'une documentation en ligne détaillée listant les fonctionnalités des applications intégrées. Debian dispose d'une documentation officielle(1), mais vous pouvez en plus, profiter des wikis des communautés francophones Debian : Debian-Facile et Debian-fr.

Les forums d'entraide : la communauté du libre se divise en une multitude de forums, sites et blogs d'information : s'y retrouver est parfois délicat, préférez donc les sites dédiés à votre environnement ou votre distribution. Sur Debian, trois forums d'entraide vous apportent leur support :

Parrain-Linux : la communauté Parrain-Linux propose de mettre en relation des utilisateurs débutants et confirmés afin de faciliter l'entraide directe. Inscrivez-vous sur leur site(2) et choisissez un parrain

Les associations et les GUL : avec de la chance, vous habitez à proximité d'un groupe d'utilisateurs Linux ou d'une association qui tient des permanences régulières. Dans ce cas, n'hésitez pas à passer leur dire bonjour après visite de la page dédiée sur le site de l'AFUL.

2-5-1. Documentation Debian-Facile

Image non disponible

Vous souhaitez faire évoluer votre système ou obtenir plus d'informations ? Rendez-vous sur la documentation Debian-Facile : https://debian-facile.org/wiki.

Le wiki DF est créé par tous et destiné à l'enrichissement de tous. Les indications qui y sont librement rapportées deviennent ici une œuvre collective distribuée sous la Licence de Documentation Libre : GPL v2.

C'est le support technique principal utilisé par ces cahiers, avec les cahiers de l'admin bien sûr Image non disponible

2-5-2. À propos des forums, du terminal et des « barbus »

La communauté d'entraide GNU/Linux est majoritairement constituée de bénévoles passionnés qui partagent leurs connaissances avec plaisir. Ce sont aussi des techniciens, amicalement surnommés « les barbus » (vous avez déjà essayé de vous raser avec les doigts sur le clavier ?), avec quelques années d'informatique derrière eux. Cette expérience favorise la maîtrise du terminal, l'outil le plus efficace pour la gestion d'un système GNU/Linux : c'est donc naturellement que les premières réponses données sur les forums sont sous la forme de ligne de commande. Ne soyez pas effrayé, des solutions « à la souris » existent dans la plupart des cas et il vous suffira de demander gentiment pour obtenir une explication.

Pour poser une question sur un forum d'entraide, il faut généralement s'inscrire. Vous aurez besoin d'une adresse mail valide pour vous enregistrer et recevoir votre demande de confirmation, ainsi que vos notifications de réponse une fois inscrit.

Avant de poser une question, pensez à rechercher dans les questions/réponses déjà résolues : la plupart des forums intègrent une fonction de recherche par mot-clé qui vous permettra de vérifier si votre situation ne s'est pas déjà présentée.

N'oubliez pas qu'un forum est généralement maintenu par des bénévoles et n'est en aucun cas un service après-vente. Image non disponible

2-6. Contribuer à Debian

Contribuer à un projet comme Debian peut paraître compliqué et pour ne rien vous cacher, contribuer au cœur même de la distribution est complexe.

Cependant, les contributions ne s'arrêtent pas aux lignes de code : participer au projet Debian peut se faire à tous les niveaux de l'expérience utilisateur jusqu'aux développeurs.

Participer aux forums de la communauté : c'est la première façon de contribuer. Faire partie de la communauté et répondre aux questions quand on peut. Toute expérience est bonne à prendre en informatique et même si vous pensez que vous n'avez pas le « niveau », dites-vous bien que vous avez forcément une astuce qui servira à un autre.

Participer à la documentation : c'est le support de référence pour les distributions libres, les wikis, les manuels, ce que vous lisez en ce moment. Alors quand vous parcourez un wiki ou une documentation et que vous repérez une erreur, ne passez pas votre chemin, signalez-la aux administrateurs du site ou mieux encore, rejoignez l'équipe pour corriger vous-même.

Participer aux traductions : l'informatique se code en anglais, c'est comme ça. Donc par la force des choses, les manuels et la documentation sont rédigés en anglais par défaut. Pour les francophones, c'est une barrière parfois difficile à franchir, donc si vous avez des facilités linguistiques, n'hésitez pas à contacter l'équipe Debian ou directement les développeurs de logiciel pour proposer une petite traduction, ça sert à tout le monde.

Parler de Debian sur son blog : c'est une contribution… car les systèmes privateurs en place (Windows® et Apple®) ont tellement envahi le marché que les utilisateurs ne savent même pas qu'ils peuvent faire autrement.

Contribuer au développement peut se faire sans coder : une contribution importante réside dans le retour de bogues et les rapports d'utilisateurs. L'équipe Debian ne peut pas tout tester sur tout et même si un grand soin est apporté à la distribution, il peut rester des bogues. N'hésitez pas à les signaler, ça aide !

2-7. Quelques liens pour aller plus loin


précédentsommairesuivant

  

Les sources présentées sur cette page sont libres de droits et vous pouvez les utiliser à votre convenance. Par contre, la page de présentation constitue une œuvre intellectuelle protégée par les droits d'auteur. Copyright © 2016 Arpinux. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site ni de l'ensemble de son contenu : textes, documents, images, etc. sans l'autorisation expresse de l'auteur. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.