LINUX : LES CAHIERS DU DÉBUTANT


précédentsommairesuivant

10. Sauvegardez vos données

Quel que soit votre niveau en informatique ou l'état de votre matériel, personne n'est à l'abri d'une mauvaise manipulation, d'un incident technique, d'un orage violent, d'une tasse de thé sur le clavier, d'un chat qui se soulage dans l'unité centrale…

Les capacités des disques durs augmentent et nous sommes tous tentés de stocker de plus en plus de données (photos de famille, vidéos, copies privées de films, etc.). Le risque de perdre une grande quantité de données augmente en même temps, c'est pourquoi nous vous conseillons de procéder à des sauvegardes régulières de vos données personnelles ainsi que vos mots de passe ou données de courriel.

Cette section s'efforcera de vous donner les clés simples pour éviter une perte de vos fichiers favoris au cours d'une panne matérielle ou logicielle.

Avertissement ! Le « cloud » est à la mode en ce moment… Plusieurs services en ligne sont mis à votre disposition pour coller vos données perso sur un serveur externe dont vous n'avez pas le contrôle… Non, mais quelle idée pour « protéger » vos données personnelles !

Premièrement, vous n'êtes pas à l'abri d'un incident sur le serveur, deuxièmement, vous n'avez aucun réel contrôle sur l'utilisation faite de vos données. « Le cloud, c'est l'ordi d'un autre » (dixit Bibi, pas moi, vraiment Bibi).

Je vous conseille fortement, dans le doute (tous les services de « cloud » ne sont pas des filiales de la NSA…), de sauvegarder vos données « en local », c'est-à-dire sur un support physique vous appartenant et dont vous avez le total contrôle.

10-1. Choix du support

Les sauvegardes se faisaient sur disquettes, puis CD, puis DVD. Même si vous pouvez utiliser ce genre de support, la technologie nous permet d'avoir accès à des capacités de stockage beaucoup plus importantes à peu de frais.

Selon la taille de vos données à sauvegarder, vous trouverez des disques durs externes allant de 1 Go (type clé USB) à 2 To (2000 Go) en autoalimenté (directement par la prise USB) ou en alimentation externe. Les prix varient entre 4 € et 150 € selon la capacité.

Bien sûr, si vos données tiennent sur un CD (700 Mo), vous pouvez utiliser un CD-RW (CDROM réinscriptible) pour vos sauvegardes.

10-2. Les applications graphiques

Debian intègre dans ses dépôts plusieurs utilitaires dans le thème « sauvegarde et synchronisation », chacun avec des interfaces graphiques ou « clients ». Nous vous présentons ici un des plus simples en matière de sauvegarde : Déjà-Dup.

Déjà-Dup est largement suffisant pour une sauvegarde de vos données, mais si vous désirez effectuer des « sauvegardes système » (incluant vos applications ou toute votre installation), vous devrez passer par des logiciels un peu plus complexes décrits dans la documentation Debian-Facile.

10-2-1. Sauvegarde avec Déjà-Dup

Déjà-Dup est un outil de sauvegarde simplifié. C'est une interface graphique à Duplicity. Il permet de construire des sauvegardes sécurisées de vos données dans un dossier local, un disque externe, un réseau local, distant ou de type « cloud ».

Il permet aussi le chiffrement complet et la protection par mot de passe de votre sauvegarde.

Déjà-Dup dispose d'une interface très claire ne nécessitant aucune connaissance informatique.

Installation

Déjà-Dup est présent dans les dépôts principaux Debian, pour l'installer, depuis un terminal en mode administrateur :

 
Sélectionnez
apt-get update && apt-get install deja-dup

Ou depuis les interfaces graphiques, recherchez « deja-dup ».

Premier lancement et configuration

Déjà-Dup sera disponible dans votre menu d'applications, section « Accessoires » > « Sauvegardes ». Au premier lancement, les préférences de Déjà-Dup vous permettent de sélectionner l'automatisation des sauvegardes à effectuer, l'emplacement de la sauvegarde, les dossiers à sauvegarder et le cycle des sauvegardes.

Image non disponible

Déjà-Dup : sélection des dossiers à sauvegarder

Image non disponible

Déjà-Dup : sélection des dossiers à ignorer

Image non disponible

Déjà-Dup : sélection de l'emplacement de la sauvegarde

Image non disponible

Déjà-Dup : planification de la sauvegarde

Sauvegarder vos données

Une fois vos réglages effectués, lancer la première sauvegarde grâce au bouton « Démarrer la sauvegarde » présent dans l'onglet « Vue d'ensemble ».

Image non disponible

La première sauvegarde sera plus ou moins longue selon la taille des données à sauvegarder, les sauvegardes suivantes seront plus rapides, car elles ne prendront en compte que les fichiers/dossiers modifiés : c'est la sauvegarde incrémentale.

L'intérêt bonus est le mot de passe possible lors de la configuration, et qui permet de chiffrer l'intégralité de votre sauvegarde :

Image non disponible

Déjà-Dup : protéger la sauvegarde

Image non disponible

Déjà-Dup : lancement de la sauvegarde

Récupérer vos données

Pour récupérer une sauvegarde sur un nouveau système installé par exemple, il suffit d'installer Déjà-Dup, puis de choisir « Restaurer » dans la fenêtre principale.

Image non disponible

Une série de fenêtres simples vont vous aider à retrouver puis récupérer vos données :

  • définir l'emplacement de la sauvegarde à récupérer :

Image non disponible

  • définir la date de la sauvegarde (si plusieurs sont disponibles) :

Image non disponible

  • définir l'emplacement de restauration :

Image non disponible

  • confirmer le mode de restauration :

Image non disponible

  • si la sauvegarde a été chiffrée, le mot de passe vous sera demandé, puis la restauration de vos données commencera. Une fenêtre de confirmation s'affichera une fois la restauration achevée :

Image non disponible

Image non disponible

Déjà-Dup : restauration des données

10-3. La méthode manuelle

Si vous ne souhaitez sauvegarder qu'un seul dossier, ou quelques dossiers, vous pouvez utiliser votre gestionnaire de fichiers ou votre gestionnaire d'archives (pour réduire la taille de la sauvegarde grâce à la compression) tout simplement.

Cette méthode manuelle produit des archives « réelles » : la consultation ultérieure des données implique la décompression de l'archive. Depuis votre gestionnaire de fichiers, sélectionner les dossiers à sauvegarder, puis clic droit sur la sélection, choisir « Créer une archive… ».

Il ne reste qu'à déplacer votre archive sur un support externe.

10-4. Le clonage du système

Image non disponible

C'est la solution complète assurant une totale sécurité pour vos données : cloner la totalité de votre disque dur.

Clonezilla Live est un Live CD basé sur la distribution Debian GNU/Linux et contenant le logiciel Clonezilla2. Il permet à l'utilisateur d'effectuer, directement depuis la machine :

  • une sauvegarde : copie du disque entier, ou d'une ou plusieurs partitions, sous forme d'une image envoyée vers tout moyen de stockage ;
  • une restauration : récupération d'une image depuis son point de stockage (même disque, autre disque, autre machine, clé USB, réseau, etc.)
  • une copie : copie directe des données depuis le disque original vers un autre disque.

Cette version de Clonezilla peut se connecter à différents serveurs : serveur SSH, serveur Samba, système NFS…

Comme précisé dans son nom, le principe est celui du Live CD (CD-ROM ou DVD-ROM), mais il peut aussi être exécuté depuis une clé USB, un disque dur externe, etc. (source Wikipédia )

Pour un tutoriel en français, visitez cette page.


précédentsommairesuivant

  

Les sources présentées sur cette page sont libres de droits et vous pouvez les utiliser à votre convenance. Par contre, la page de présentation constitue une œuvre intellectuelle protégée par les droits d'auteur. Copyright © 2016 Arpinux. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site ni de l'ensemble de son contenu : textes, documents, images, etc. sans l'autorisation expresse de l'auteur. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.